Pluie de départs au comité du Festival choral international

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
De gauche à droite: Bernard Guye, directeur artistique, Jean Ruch, président, et Pierre Kewand, vice-président.

Démissions en bloc au sein du comité du Festival choral international de Neuchâtel (FCIN). Huit personnes sur les neuf qui composent le comité d’organisation annoncent ne plus poursuivre l’aventure.

Le président, Jean Ruch, ainsi que son vice-président, Pierre Kerwand, font partie des démissionnaires. «Il ne reste plus que le directeur artistique Bernard Guye. Si je pars, c’est parce que j’aimerais faire autre chose et c’est aussi une question d’âge, j’ai 75 ans. Il s’agit aussi de raisons personnelles pour les sept autres démissionnaires», précise le président. Jean Ruch insiste sur le fait que ces départs ne sont pas dus aux finances du festival.  Les comptes vont bien. Il reste encore de l’argent pour pouvoir faire au moins encore un festival.

Le comité d’organisation lance un appel afin de trouver des successeurs. «J’espère qu’une nouvelle équipe va reprendre ce festival. Mais je suis assez inquiet pour sa pérennité. On ne voit personne se pousser au portillon», ajoute Bernard Guye.

Le FCIN, qui se tient tous les deux ans, n’aura pas lieu en 2016. Des travaux à la Collégiale, au Temple du Bas et à la Cité des étudiants à Neuchâtel rendent impossible la tenue de la manifestation.  /ali

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.