Centrale de Cornaux : retrait de la demande de permis de construire

La centrale de Cornaux telle qu'imaginée lors de la demande de permis de construire. Zoom sur « La centrale de Cornaux telle qu'imaginée lors de la demande de permis de construire.  » (touche ESC pour fermer)
La centrale de Cornaux telle qu'imaginée lors de la demande de permis de construire.

La centrale énergétique de Cornaux n’est pas près de voir le jour. Groupe E retire sa demande de permis de construire. L’entreprise évoque des raisons économiques défavorables. Elle souligne ne pas abandonner totalement le projet. Groupe E attend de meilleures conditions cadres dans un délai de cinq à dix ans.

Groupe E indique que les surcapacités de production d’électricité en Europe et le faible prix de l’électricité sur le marché ne permettraient pas de rentabiliser la centrale. L’offre en énergie dépasse la demande. Et la situation ne devrait pas changer à moyen terme. Groupe E observe également que plusieurs centrales similaires à celle de Cornaux existent déjà et qu’elles sont à l’arrêt faute de demande en énergie.

Plus de 300 oppositions avaient été déposées après la demande de permis de construire. En septembre dernier, la situation avait empiré pour Groupe E : les Forces motrices bernoises (BKW), partenaires du projet, avaient renoncé à investir dans le projet de Cornaux.

C’est la commune de Cornaux qui devait délivrer le permis de construire. Mais le dossier était entre les mains du Conseil d’Etat : le gouvernement devait donner son aval au projet. Les autorités de Cornaux n’avaient plus de nouvelles de l’Etat depuis plusieurs mois. Le législatif de la commune de l’Entre-deux-Lacs s’étaient prononcé contre le projet en 2012. /aju

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.