Une Neuchâteloise au quartier général de l’ONU

Camille Borer, devant à droite, avec les autres membres de la délégation de l'Association mondiale des guides et éclaireuses à New-York. Zoom sur « Camille Borer, devant à droite, avec les autres membres de la délégation de l'Association mondiale des guides et éclaireuses à New-York. » (touche ESC pour fermer)
Camille Borer, devant à droite, avec les autres membres de la délégation de l'Association mondiale des guides et éclaireuses à New-York.

Huit jours pour faire avancer les conditions des filles et des jeunes femmes. La Neuchâteloise Camille Borer, 24 ans, a participé du 6 au 13 mars à la 59e Commission sur la condition des femmes au quartier général des Nations unies à New York. Elle faisait partie des neuf jeunes de la délégation de l’Association mondiale des guides et éclaireuses. Cet organe promeut l'éducation des jeunes femmes et des jeunes filles à une citoyenneté responsable en se basant sur les principes du scoutisme. Elle a également un statut consultatif au sein de l'ONU.

La Commission sur la condition des femmes a fait le point sur les objectifs fixés il y a vingt ans. Certains ont été atteints, mais il reste encore beaucoup à faire dans le domaine de l’égalité des genres. La commission s’est aussi penchée sur les priorités à inscrire dans le programme de développement pour l’après 2015. L’accès à l’éducation pour les filles en fait partie.

Camille Borer a voulu participer à cette commission pour mieux comprendre comment fonctionne l’Association mondiale des guides et éclaireuses, dont elle fait partie, et pour amener sa pierre à l’édifice de l’égalité des genres.

Deux documents ont été ratifiés par tous les membres des Nations unies. Le premier demande que le travail pour l’égalité des genres continue. Le second concerne les méthodes de travail de la conférence. /sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.