Le second oeuvre se regroupe en fédération pour être plus fort

Menuisier Zoom sur « Menuisier » (touche ESC pour fermer)
Les menuisiers sont membres de la nouvelle Fédération neuchâteloise du second œuvre.

La Fédération neuchâteloise du second œuvre (FNSO) est née lundi soir. Elle ne va former désormais plus qu’une seule entité au sein du Bureau neuchâtelois des métiers du bâtiment (BNMB) pour parler d’égal à égal avec le mastodonte que représente la Fédération neuchâteloise des entrepreneurs (FNE)

Les petites associations, qui regroupent  notamment les métiers de la menuiserie, de  l’électricité et de la peinture, ont décidé d'unir leurs forces pour avoir plus de poids face à la FNE. Selon le président de la nouvelle fédération, Jacques Besancet, la FNE  récupère actuellement près de 80% des mandats sur le marché neuchâtelois. Les acteurs du second œuvre, éparpillés dans la structure du Bureau neuchâtelois des métiers du bâtiment, sont désarmés.

 

Plus nombreux et plus forts

En se regroupant dans la FNSO, ces acteurs se sentent désormais plus forts. Ils ont encore récupéré deux nouvelles associations, qui n’avaient pas participé en 1992 à la création du BNMB. Davantage de membres, donc, davantage d’entreprises et des coûts moindres pour parler d’une seule voix face à la FNE

Il s’agit maintenant de modifier les statuts  du Bureau neuchâtelois des métiers du bâtiment. Il n’y aura plus que deux partenaires dans la structure, alors qu’ils étaient huit jusqu’ici.

Cette modification des statuts devrait intervenir assez rapidement, en principe avant l’été. /fpa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.