Le moratoire Debrot balayé

Le projet de Loi Debrot n’a pas convaincu le Grand Conseil neuchâtelois. Mis à part PopVertSol, tous les groupes l’ont refusé à la quasi unanimité.

Le député Laurent Debrot demandait un moratoire d’un an sur la réforme de la fiscalité des entreprises. L’élu vert reproche au Conseil d’Etat de ne pas avoir fourni dans les temps un rapport qui fait le point sur cette réforme. A ses yeux, cette politique fiscale fait aujourd’hui planer un réel danger sur le canton de Neuchâtel. Si la réforme a donné lieu à une hausse des rentrées fiscales des entreprises ces dernières années, des baisses se profilent.

Pour les autres groupes c’est au contraire ce moratoire qui met en danger le canton de Neuchâtel. Dans le contexte économique actuel (votation du 9 février et abandon du taux plancher) les entreprises doivent pouvoir s’appuyer sur des bases claires pour calculer leur taux d’imposition. /sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.