Le Grand Entre-deux-Lacs après le Grand Neuchâtel

Le château de Cressier Zoom sur « Le château de Cressier » (touche ESC pour fermer)
Le château de Cressier pourrait devenir le siège du Conseil communal de la nouvelle commune.

Les contours du Grand Entre-deux-Lacs se font toujours plus précis. Plus de cent représentants des communes de Cornaux, Cressier, Enges, La Tène, Le Landeron, Lignières et St-Blaise se sont mis d’accord sur les grands axes du projet de future commune fusionnée.

Ensemble, ils ont décidé de conserver deux sites principaux pour les prestations de ce Grand Entre-deux-Lacs : St-Blaise pour les services à la population et Le Landeron pour les services techniques.

 

Hausse du coefficient fiscal en vue pour St-Blaise et Le Landeron

Du côté des finances, le coefficient fiscal de la future commune a été fixé à 73 points pour 2017. Cela représente une hausse de 3 points pour St-Blaise et pour Le Landeron. La situation reste la même à Cornaux. Les quatre autres communes verront quant à elle leur coefficient fiscal baisser et même drastiquement pour Cressier (il passera de 81 à 73 points). Pour le comité de pilotage, le taux choisi doit permettre d’offrir une bonne assise économique à la nouvelle commune.

Sur le plan politique, le futur Conseil général comptera 41 membres et le Conseil communal cinq. Il faudra en revanche attendre le mois de mai pour connaître le nom et les armoiries de ce Grand Entre-deux-Lacs.

La prochaine étape à ce jour est la rédaction d’une convention de fusion. Les Conseils généraux des sept communes seront ensuite appelés à voter sur la question le 25 juin et si le projet passe la rampe du monde politique, la population sera appelée à se prononcer le 29 novembre. La nouvelle commune entrerait en fonction en janvier 2017 et compterait 17'300 habitants.

 

Communication en deux temps

Le comité de pilotage attendait d’avoir des mesures concrètes à présenter avant d’informer la population sur ce projet de fusion. Il souhaitait aussi le faire valider d’abord sur le plan politique. Des séances d’informations destinées aux habitants seront mises sur pied dans chacune des communes. Un débat public sera aussi organisé et un site Internet va être lancé où sera exposée l’avancée du projet.

Un projet de fusion à quatre communes avait déjà été présenté en début de semaine entre Neuchâtel, Peseux, Corcelles-Cormondrèche et Valangin ; une commune qui totaliserait environ 45'000 habitants. /sbe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.