Le chômage se stabilise

Le taux de chômage est resté inchangé en février, tant à Neuchâtel qu’au niveau national. Il s’établit à 5,8% dans le canton, qui est le plus touché, et à 3,5% en Suisse, comme au mois de janvier.

Au 28 février, le nombre de demandeurs d’emploi atteignait 6'909 personnes dans le canton de Neuchâtel, soit 43 personnes de plus.

 

Différences selon les districts

Certaines variations sont toutefois observées à l’échelle des districts, sauf dans celui de Boudry.  Le taux de chômage est en légère diminution dans les districts de Neuchâtel, du Val-de-Ruz et du Locle, tandis qu’il augmente du côté du Val-de-Travers et de La Chaux-de-Fonds.

Dans la classe d’âge des moins de 20 ans, le nombre de demandeurs d’emploi diminue. Il augmente en revanche pour les autres catégories, sauf pour les 50 ans et plus où il reste stable.

 

L’industrie, secteur le plus touché

Certaines professions ont été plus affectées que d’autres par le chômage en février. C’est notamment le cas du secteur de l’industrie et plus précisément de l’horlogerie et du domaine des métaux et machines.

L’effet saisonnier se fait par ailleurs moins sentir dans le secteur de la construction, où l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi est plus faible.

Les baisses les plus importantes concernent les professions du nettoyage, ainsi que les ingénieurs et techniciens.

 

Neuchâtel continue de créer des emplois, mais un peu moins

Le canton de Neuchâtel affichait 94'100 emplois au cours du dernier trimestre 2014. L’emploi a donc augmenté de 2,1%, soit 1'900 emplois supplémentaires, par rapport à la même période un an plus tôt. La croissance est toutefois moins importante qu’entre 2012 et 2013 où 2'900 emplois avaient été créés. /comm-fpa-sbe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.