Soutenir les amphibiens dans leur migration

Les perce-neige ne sont pas les seules à pointer le bout de leur nez à l’arrivée du printemps. Des centaines de milliers d’amphibiens s’apprêtent aussi à sortir de leurs cachettes hivernales pour regagner leurs zones de reproduction. Cette migration s’accompagne de dangers pour ces bêtes, puisqu’elles sont souvent amenées à traverser des tronçons routiers. Celle-ci a déjà commencé dans le bas du canton de Neuchâtel où les températures sont un peu plus douces. Elle devrait démarrer d’ici une à deux semaines sur les hauteurs.

Pour mieux protéger grenouilles et autres crapauds, certaines mesures peuvent être prises. À La Chaux-de-Fonds par exemple, quelque 600 mètres de barrières seront posés en fin de semaine aux abords des étangs des Éplatures pour guider les amphibiens vers les points d’eau. Des sceaux recueilleront les animaux le long du parcours et des bénévoles seront appelés à les transporter de l’autre côté de la route.

La section cantonale du Karch, le Centre de coordination pour les amphibiens et reptiles de Suisse, est d’ailleurs encore à la recherche de personnes intéressées à participer à cette action. Les bénévoles se relaieront pour passer sur le site matin et soir, sept jours sur sept, jusqu’à début mai.

De manière générale, l’organisation active dans la protection de la nature Pro Natura appelle les automobilistes à la prudence. Elle rappelle que même le déplacement d’air créé par le passage d’une voiture peut causer des blessures mortelles aux amphibiens. /sbe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.