Les salaires attractifs des frontaliers travaillant en Suisse

Frontaliers,voiture,trafic,frontière,covoiturage Zoom sur « Frontaliers,voiture,trafic,frontière,covoiturage » (touche ESC pour fermer)
Le frontalier français qui travaille en Suisse gagne 70% de plus que chez lui.

Une comparaison des salaires entre la Franche-Comté et l’Arc jurassien suisse confirme ce que l’on savait déjà.  Un employé français qui travaille de l’autre côté de la frontière peut compter sur un salaire extrêmement attractif par rapport à ce qu’il gagnerait chez lui.  C’est ce qui ressort d’une étude de l’Observatoire statistique transfrontalier de l’Arc jurassien, qui porte sur les années 2002 à 2012.

La comparaison de 2010, qui concerne le secteur privé, démontre un salaire horaire brut moyen supérieur d’environ 70% pour un frontalier travaillant dans l’Arc jurassien suisse par rapport à  la Franche-Comté.  

Cette comparaison tient compte de l’appréciation du franc suisse par rapport à l’euro à l’époque de l’étude. Inutile de préciser que la différence est encore plus importante aujourd’hui, avec l’abandon du taux planché.

 

Des chiffres parlants

En chiffres, un salarié en Franche-Comté touchait en moyenne 15 euros 60 de l’heure en 2010, soit 21 francs 60. Le même salarié, dans l’Arc jurassien, aurait touché 37francs 60 de l’heure, soit 27 euros 60.

Les chiffres de 2012 pour les salaires mensuels en France et en Suisse sont encore plus parlants. Ils concernent les secteurs privés et publiques confondus. Un employé en France touchait en moyenne 2870 euros brut, soit 3458 francs à la parité de l’année. Le même employé, en Suisse, gagnait 6118 francs, soit 5078 euros.  La différence, là, atteint même 77%. /fpa

 

 

 

 

 

  

 

 

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.