Pénurie de logements pour étudiants à Neuchâtel

Cité universitaire de Neuchâtel Zoom sur « Cité universitaire de Neuchâtel » (touche ESC pour fermer)
La liste d'attente pour obtenir une chambre à la Cité des étudiants est longue.

La Cité universitaire à Neuchâtel s’appelle désormais la Cité des étudiants. Un nouveau nom pour marquer l'ouverture du bâtiment à l'ensemble des étudiants des hautes écoles du canton.

Ainsi, depuis la rentrée 2014, la structure héberge également des étudiants de la Haute Ecole Arc. Ils sont encore peu nombreux et occupent 7% des 103 chambres du bâtiment, le reste étant utilisé par les universitaires. Mais ce pourcentage est voué à augmenter.

 

Marché tendu

"Avec l’extension des filières de la HE-Arc, il faut s'attendre à un afflux de demandes". Ismaël Gensollen, le président du Conseil d’administration d'Alfen, la société qui exploite la Cité des étudiants, n'est pas très optimiste : "La situation va devenir de plus en plus tendue. D'autant plus que la centaine de chambres du bâtiment affiche déjà complet tout au long de l'année!"

Il existe 235 chambres pour étudiants sur tout le territoire cantonal, dont près de la moitié se trouve à la Cité des étudiants. Des logements qui ne suffisent pas, selon Ismaël Gensollen : "La  liste d'attente est longue! Chaque année, ce sont entre 100 et 150 étudiants qu'Alfen ne parvient pas à loger".

 

Microcity en ligne de mire

L'arrivée de Microcity à Neuchâtel devrait également accroître la pression sur le marché. "Les doctorants qui y travaillent doivent aussi pouvoir trouver un logement", note Ismaël Gensollen. Aucun d'entre eux n'est cependant logé à la Cité des étudiants, pour laquelle Alfen privilégie des locataires sans revenus.

Les doctorants sont plutôt dirigés vers la cinquantaine d'appartements que possède Alfen, dont ceux sis à la rue du Grenier 24, à La Chaux-de-Fonds. Ce bâtiment avait été racheté en 2012 : il présentait alors l'avantage de se trouver à proximité de la gare du TransRun.

 

Colocations privilégiées pour le futur

Malgré l'acquisition de nouveaux bâtiments, la pénurie subsiste. Alfen planche sur de nouveaux projets, mais Ismaël Gensollen n'en dit pas plus. "Nous communiquerons en temps voulu. Mais ce que je peux dire, c'est que les futurs bâtiments devront être pensés en termes de colocation, et non pas de chambres, comme c’est le cas à la Cité des étudiants, qui date de 1971." /sco

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.