Policiers agressés en pleine intervention

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Le syndicat demande des effectifs supplémentaires.

Quatre policiers ont été agressés dimanche matin vers 3 heures au Val-de-Tavers. Les gendarmes sont intervenus pour porter secours à un homme qui ne parvenait plus à se contrôler nerveusement. L'intensité de perte de contrôle était telle que le forcené, retranché chez lui, a réussi à blesser les quatre agents, selon Nicolas Feuz, procureur qui ne s'est pas encore officiellement chargé du dossier. L'un des policiers a d'ailleurs reçu un coup de couteau à la cuisse. Il a fallu au total l'intervention de 13 policiers et 4 gardes-frontière pour neutraliser l'agresseur.

Le porte-parole de la Police neuchâteloise indique que le forcené était armé d'une barre de fer et d'un couteau. « La situation était vraiment exceptionnelle et les moyens pour maîtriser cet homme, notamment le spray au poivre, n'ont pas fonctionné », raconte Pierre-Louis Rochaix.

Dimanche à midi, trois gendarmes étaient toujours à l'hôpital pour recevoir des soins mais l'officier de service nous a indiqué que ses hommes allaient pouvoir sortir avant la soirée.

Dans un communiqué, le Syndicat des agents de détention et des gendarmes neuchâtelois, par qui l'information est parvenue aux médias, déplore cette nouvelle agression.

Le président du syndicat Patrick Siron se dit consterné par la situation et déplore une nouvelle fois le manque d’effectifs de la Police neuchâteloise.

Pierre-Louis Rochaix n'a pas souhaité commenter ce communiqué. « Treize policiers sont intervenus et ont réussi à faire leur travail, c'est tout ce que j'ai à dire. Pour le reste, ce n'est pas à moi de soutenir ou non de tels propos ». /abo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.