Le téléphone d'alarme vient en aide aux migrants

« Lampedusa noborder 2007-2 » par Sara Prestianni / noborder network — http://www.flickr.com/photos/noborder/2495544558/. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Lampedusa_noborder_2007-2.jpg#mediaviewer/File:Lampedusa_noborder_2007-2.jpg Zoom sur « « Lampedusa noborder 2007-2 » par Sara Prestianni / noborder network — http://www.flickr.com/photos/noborder/2495544558/. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Lampedusa_noborder_2007-2.jpg#mediaviewer/File:Lampedusa_noborder_2007-2.jpg » (touche ESC pour fermer)
« Lampedusa noborder 2007-2 » par Sara Prestianni, sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons.

Venir en aide aux migrants en détresse en Méditerranée: c’est l’objectif du téléphone d’alarme. Ce service a été développé par l’organisation Watch the Med. Il est opérationnel depuis octobre 2014. Une conférence est prévue sur le sujet ce mardi, à 20h, au Garage, rue de l'Eglise, à Neuchâtel.

En Suisse, quatre personnes bénévoles se relaient, entre Zürich et Berne, pour répondre aux appels. Elles doivent dans un premier temps vérifier l’état du bateau sur lequel se trouvent les migrants, s'informer sur le nombre de personnes à bord et organiser un rapatriement avec les garde-côtes concernés.

Cette antenne du téléphone alarme est aussi gérée par plusieurs autres villes en Europe. « On a des tournus à Marseille, à Londres, en Allemagne, à Palerme, à Tunis et à Tanger. Nos réseaux couvrent l'Europe et la côte nord de l'Afrique », précise Salvatore Pittà, membre de l'équipe suisse du téléphone d'alarme. Les tournus entre les pays varient toutes les 8 heures. /ali

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.