Le manque de main d’œuvre en informatique inquiète la HEG

  Zoom sur «    » (touche ESC pour fermer)
La Haute école de gestion Arc et dbi services tentent de dynamiser le métier d'informaticien.

Trop peu d’informaticiens. C’est le constat que fait la Haute école de gestion Arc à Neuchâtel (HEG) et dbi services à Delémont. Chaque année, seule une vingtaine d’étudiants diplômés sortent de cette école.

Bien que la demande soit relativement élevée dans le canton, bon nombre d’entre eux préfèrent décrocher un premier emploi ailleurs. «Beaucoup plus d’emplois sont fournis dans l’arc lémanique et les salaires sont également différents», explique Gregory Steulet, responsable financier chez dbi services.

Pour atténuer le manque de main d’œuvre qualifiée en Suisse, la HEG et dbi services se sont associés. Ensemble, ils lancent un projet d’intégration des jeunes informaticiens à la vie d’entreprise : la database excellence academy. Il s’agit d’un projet d’intégration à la vie d’entreprise qui sera offert gratuitement à cinq ou six jeunes diplômés de la Haute école. Les étudiants seront sélectionnés par concours. «Ce nombre est limité car on souhaite assurer la qualité de la formation » conclut le responsable financier.

Ce cursus spécial sera dispensé durant les mois de juin et juillet 2015. /ali

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.