La Chaux-de-Fonds : crise financière sans précédent

Pierre-André Monnard Zoom sur « Pierre-André Monnard » (touche ESC pour fermer)
Le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds et son ministre des finances Pierre-André Monnard dans la tourmente.

Situation financière catastrophique à La Chaux-de-Fonds. Le bouclement provisoire des comptes 2014 présente un déficit de plus de 12 millions de francs alors que le budget tablait sur un bénéfice de 2 millions.

Ce trou de quelque 14 millions est dû à des rentrées fiscales nettement moins importantes que prévu. Le manque à gagner atteint huit millions de francs pour les personnes morales et six millions pour les personnes physiques. Une dégradation difficilement prévisible affirme l'exécutif : plusieurs entreprises ont vu leurs finances se péjorer en fin d'année mais n'ont fourni des chiffres qu'au mois de janvier.

Le responsable des finances de la Ville, Pierre-André Monnard, reconnaît qu'il y a peut-être eu un excès d'optimisme et un manque d'anticipation, mais bon nombre de facteurs étaient inattendus selon lui. La commission financière de la Ville a été choquée par ces résultats. Elle va maintenant analyser la situation mais juge que plusieurs éléments n’étaient pas aussi imprévisibles que ce qu’affirme le Conseil communal.

 

Mesures d'économies, budget 2015 revu

Pour le budget 2015, l’abandon du taux plancher par la BNS va sans doute encore péjorer les résultats. Le Conseil communal s’attend à un déficit de plus de 15 millions.

Un nouveau budget va être élaboré et des mesures d’économies mises en place. Tous les services de la Ville seront touchés : gel partiel des engagements, non-remplacement de certains départs, réduction des subventions, report ou  étalement des investissements. L'exécutif est en train d'élaborer les différentes mesures, il n'a pas pu donner le détail des coupes vendredi. /fpa-mvr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.