Les pétitions des jeunes sur les transports seront mieux étudiées

Le Grand Conseil neuchâtelois veut donner une vraie place aux pétitions sur les transports adoptées dans le cadre de la Session des jeunes. En septembre, le parlement s'est rajeuni et féminisé à l'occasion du Bicentenaire. Les députés d'un jour ont vivement soutenu deux pétitions : "Insertion d'un tarif étudiant dans les TRN et rajout d'horaires nocturnes" et "Création d'un abonnement Onde Verte pour les jeunes, financièrement accessible et valable dans tout le canton de Neuchâtel".

La commission des pétitions et des grâces proposait au Grand Conseil de donner suite à ces deux textes sous forme d'interpellation. Mais les députés ont estimé qu'une telle mesure n'était pas suffisante car elle ne débouchait sur aucune obligation. Ils ont dès lors refusé par 69 voix contre 37 de transformer les demandes des jeunes en interpellation. Les réponses aux problèmes soulevés devront donc être approfondies.

Dans la foulée, le parlement a refusé de classer la motion du député Vert Patrick Herrmann "Un abonnement Onde verte pour les élèves des écoles", mais il a en revanche classé sans suite la pétition des jeunes POP "Pour des transports publics gratuits pour les moins de 25 ans", estimant que le coût d'une telle mesure était beaucoup trop élevé. /mvr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.