L'épouse coupable d’incendie intentionnel

La version de la mère de famille n'a pas convaincu. Zoom sur « La version de la mère de famille n'a pas convaincu. » (touche ESC pour fermer)
La version de la mère de famille n'a pas convaincu.

La version de la prévenue n’a pas convaincu le Tribunal de police à La Chaux-de-Fonds.

Il l’a condamnée à 15 mois de prison avec sursis pendant deux ans pour avoir intentionnellement mis le feu à la menuiserie de son mari le 26 juin 2013 aux Ponts-de-Martel. Le procureur avait requis 18 mois de prison avec sursis.

Le couple était séparé et vivait une relation très conflictuelle. Lors de l’audience du 26 janvier, la mère de famille a nié les faits. Elle a  certes admis s’être rendue par deux fois dans l’entreprise de son mari le matin des faits, mais avant l’heure de l’incendie. La première fois pour lui parler, la deuxième fois pour écouter une conversation téléphonique qu’elle croyait qu'il avait avec sa maîtresse. Une version qui n’a pas convaincu.

 

Pas de preuves directes

La juge a relevé qu’il n’y a certes pas de preuves directes de l'implication de l'accusée dans l’incendie, mais que le déroulement des faits établis dans le dossier est probant. De plus, les apprentis de la menuiserie et les locataires de la maison où se trouvait l'entreprise n’ont vu personne mis à part la prévenue dans l’immeuble peu avant les faits.

Au moment de fixer la peine, la juge a retenu la lourde culpabilité de la prévenue. A sa décharge, la mère de famille est décrite comme une personne travailleuse et intègre par les membres de son entourage, exceptés par son mari et ses beaux-parents.

L'accusée devra par ailleurs s’acquitter des frais d’avocat de son mari et de la procédure. Un montant total qui avoisine les 10'000 francs.

Le mari s’est dit soulagé par le verdict. Les parties peuvent recourir contre ce jugement au Tribunal cantonal. /sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.