Cherté du franc : le Conseil d’Etat sur le qui-vive

Pour le gouvernement, l'économie neuchâteloise sera l'une des plus directement impactée. Zoom sur « Pour le gouvernement, l'économie neuchâteloise sera l'une des plus directement impactée.  » (touche ESC pour fermer)
Pour le gouvernement, l'économie neuchâteloise sera l'une des plus directement impactée.

Le canton de Neuchâtel sera l’un des premiers concerné par les effets négatifs de la cherté du franc suisse. C’est ce qu’estime le gouvernement neuchâtelois. Après la décision de la BNS d’abandonner le taux plancher, il a réalisé une première évaluation des conséquences possibles pour l’économie régionale. De part sa vocation industrielle et exportatrice, l’économie neuchâteloise sera l’une des plus directement impactée.

Le gouvernement salue les mesures de soutien déjà prises par la Confédération, comme l’autorisation de recourir au chômage partiel en raison du taux de change. Il appelle la Confédération à prendre d’autres mesures pour venir en appui au secteur industriel. De son côté, le Canton va suivre l’évolution de la situation. Il pourrait prendre, si cela s’avère nécessaire, d’autres mesures exceptionnelles. /aju-comm

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.