Une palette de formations pour l'hôtellerie-restauration

Hygiène, santé, sécurité, gestion du personnel... Toute une série de cours sont désormais proposés aux tenanciers d'un hôtel ou d'un restaurant dans le canton de Neuchâtel.

Les nouvelles lois sur les établissements publics et la police du commerce ont supprimé la patente obligatoire dès le 1er janvier. Neuchâtel est le premier canton romand à s'en passer. Pour encourager les responsables d'établissements et leur personnel à se former, le Conseil d'Etat a signé un mandat de prestation avec la Commission professionnelle neuchâteloise des métiers de l'hôtellerie et de la restauration.

Cette commission regroupe les associations faîtières de la branche et les syndicats. Elle a mis en place cinq cours pour ce premier semestre mais l'offre devrait progressivement s'étendre. On peut par exemple découvrir quelle est la démarche à suivre pour reprendre un établissement public, comment réaliser son concept d'autocontrôle au niveau de l'hygiène ou comment respecter les lois sur le travail ainsi que la Convention collective.

Avec ce système de formations facultatives, les responsables de la branche espèrent motiver davantage les tenanciers en leur proposant des cours adaptés à leurs niveaux et à leurs besoins. /mvr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.