L'initiative considérée comme illusoire par l'Hôpital neuchâtelois

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
L'Hôpital de La Chaux-de-Fonds.

« Il n’y a ni les moyens humains ni financiers pour ouvrir une maternité dans les Montagnes neuchâteloises ». La présidente du Conseil d’administration de l’Hôpital neuchâtelois (HNe) réagit à l’idée du collectif Le Haut veut vivre, qui va lancer une initiative pour créer une nouvelle maternité dans le Haut du canton. Pour Pauline de Vos Bolay, il s’agit d’une réaction dans l’émotion. « En plus de l’aspect financier, créer une telle structure requiert des médecins, des soignants, etc. On va donc se retrouver face aux mêmes problématiques que celles évoquées à la suite de l’annonce du Conseil d’Etat. »

Pourquoi créer précisément une nouvelle maternité, et pas un autre service? Pour Robin Erard, membre du collectif Le Haut veut vivre, la réponse est claire : « Un hôpital sans maternité est un hôpital qui se meurt ». La réflexion doit aller plus loin selon Pauline de Vos Bolay, puisque c'est la sécurité des patientes et des bébés qui est en jeu : « Est-il raisonnable d'avoir toute une équipe de piquet pour quelques cas, au lieu de concentrer les forces sur un seul lieu? » Si la présidente du Conseil d'administration de l'HNe considère l'initiative comme illusoire, elle reconnaît l'utilité de réfléchir à une offre de soins qui satisfasse tant la population que les soignants. /sco

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.