Audiodescription au théâtre

Un théâtre Zoom sur « Un théâtre » (touche ESC pour fermer)
Ouvrir les portes des théâtres aux personnes aveugles ou malvoyantes, c'est le but de l'association Ecoute Voir qui propose aux salles des spectacles audiodécrits clé en main.

Permettre aux personnes aveugles et malvoyantes d’assister à des représentations théâtrales, c’est possible, grâce à l’audiodescription.

C’est dans cette optique que l’association Ecoute Voir a vu le jour à la fin de l’année passée à Yverdon.

Elle propose un concept clé en main, incluant la recherche de fonds, pour les salles qui accueillent des pièces audiodécrites.

Avant la représentation, les spectateurs malvoyants ou aveugles sont invités à une déambulation tactile sur le plateau pour se rendre compte de l’espace scénique, découvrir le volume d’un accessoire ou palper la texture d’un costume. Durant la soirée, munis d’un casque audio, ils assistent dans la salle à la représentation tout en écoutant les audiodescripteurs qui décrivent entre les dialogues des comédiens, les éléments visuels du spectacle.

Deux pièces bénéficieront d’une audiodescription ces prochaines semaines dans le canton de Neuchâtel. Et il n’en restera plus aucun, d’après le roman policier Dix petits nègres d’Agatha Christie, par la compagnie l’Outil de la ressemblance, mis en scène par Robert Sandoz, le 22 février à L’heure Bleue à La Chaux-de-Fonds. Le Chat du Rabbin, inspiré de la BD éponyme de Joann Sfar, par la compagnie la Fourmilière, mis en scène par Sarah Marcuse, le 27 mars au Théâtre du Pommier, à Neuchâtel. /cwi

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.