Une vraie autonomie pour les autorités judiciaires

Donner davantage de marge de manoeuvre aux autorités judiciaires du canton de Neuchâtel. C'est l'objectif d'une révision de la loi acceptée mercredi par le Grand Conseil par 103 voix et deux oppositions.

La séparation des pouvoirs (législatif, exécutif, judiciaire) est inscrite dans la Constitution fédérale et cantonale. La Loi d'organisation judiciaire neuchâteloise entrée en vigueur en 2010 ancre le principe d'une autonomie des autorités judiciaires. Mais à l'usage, les magistrats se sont rendu compte qu'il fallait clarifier certains points pour éviter d'éventuels conflits entre les trois pouvoirs.

Désormais, les autorités judiciaires vont définir elles-mêmes leur effectif et la classification de chaque fonction. Elles vont également préparer leur propre budget, même s'il devra être approuvé par le Grand Conseil. /mvr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.