Un journaliste devant la justice dans l'affaire Hainard

Frédéric Hainard a porté plainte pour diffamation. Zoom sur « Frédéric Hainard a porté plainte pour diffamation. » (touche ESC pour fermer)
Frédéric Hainard a porté plainte pour diffamation.

Frédéric Hainard une nouvelle fois devant la justice, mais cette fois en tant que plaignant. L’ancien conseiller d’Etat neuchâtelois a déposé plainte contre un ancien journaliste pour un article paru le 2 décembre 2013 sur le site internet «La Méduse, journal en ligne suisse ». Il l’accuse de diffamation. Le journaliste a fait opposition contre une ordonnance pénale le condamnant à 30 jours amende avec sursis pendant deux ans. Il a comparu mercredi matin devant le Tribunal régional à Boudry.

Dans le texte publié sur internet, le journaliste voulait raconter l'affaire Hainard d'un point de vue chronologique sans s'attarder sur les volets judiciaires.

Les propos incriminés concernent une affaire datant de 2005 et la séquestration d’un enfant russe pour amener sa mère, qui était en situation illégale en Suisse, à se rendre au poste de police. Frédéric Hainard était alors officier de police judiciaire auprès de la police cantonale neuchâteloise. Le journaliste accuse l’ancien conseiller d’Etat d’avoir eu un comportement pénalement répréhensible. Une procédure disciplinaire avait alors été ouverte. En août 2012, soit sept ans après les faits, une ordonnance de classement a été rendue. Une décision qu’ignorait le journaliste. Il admet que s’il en avait eu connaissance, il n’aurait certainement pas écrit son texte de la même manière. Il se serait en revanche intéressé à la façon dont ce classement a eu lieu. Certains évoquent le fait que l’affaire aurait été étouffée…

En revanche, le journaliste relève que son travail se base sur de nombreux articles de presse, qui n’ont pas fait l’objet de plaintes, ainsi que sur les propos tenus par André Duvillard, à l’époque commandant de la police neuchâteloise. Une plainte a par ailleurs déposée contre ce dernier.

Frédéric Hainard reproche notamment au journaliste de faire mention de récidive dans son texte, en relation notamment avec l’affaire Olivia et celle jugée récemment par le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone. Dans les deux cas, l’ancien conseiller d’Etat a été condamné à des peines pécuniaires.

Une deuxième audience est prévue pour les plaidoiries. Elle n’a pas encore été agendée.

Frédéric Hainard a déposé une autre plainte contre un journaliste du Matin. Elle devrait tomber en raison de la prescription. /sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.