Quinze millions de cigarettes partent en fumée chez BAT

BATL’entreprise BAT s’est fait rouler par deux soi-disant grossistes genevois. Selon la Tribune de Genève, le producteur de tabac ne s’est pas renseigné sur la crédibilité de ses clients. Ces derniers ont commandé des cigarettes pour 4,6 millions de francs qu’ils n’ont jamais payées. La police genevoise vient d’arrêter cinq personnes.
La Tribune de Genève met le doigt sur une affaire que BAT n’a pas communiquée. Durant l’été, l’entreprise a livré une commande pour plus de 4 millions de francs sans se renseigner sur la solvabilité de ses clients. Des clients qui n’ont jamais réglé leur dû. Les forces de l’ordre ont mis la main sur la moitié de la marchandise, soit 20 tonnes de cigarettes. Elle était stockée dans des containers au Lignon et au Grand-Lancy, deux communes du canton de Genève. La police a interpellé cinq personnes, à savoir deux acheteurs, deux complices et un receleur. Elle a également saisi plus de 70'000 francs en liquide.
Au départ, les accusés étaient soupçonnés d’escroquerie. Aujourd’hui il se pourrait bien qu’ils soient condamnés pour appropriation illégitime, soit un délit moins grave. Les prétendus grossistes ont simplement commandé de la marchandise qu’ils n’ont pas payée. Dans cette affaire, BAT aurait fait preuve de légèreté. Le responsable du département juridique de l’entreprise, Claudio Rollini, n’a voulu faire aucun commentaire au quotidien genevois. /lc
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.