Jeunes socialistes: clash autour de la religion

C’est une guerre des religions qui fait rage chez les jeunes socialiste du pays.
A l’origine du clash, une prise de position du comité directeur des jeunes socialistes suisses.
Dans la presse dominicale, le président de la JS Suisse - Cédric Wermuth - demande une séparation nette entre l’Etat et l'Eglsie. Selon lui, il ne faut plus que Berne subventionne les activitées liées à la religion.
 
Du coup, il propose de supprimer l’impôt ecclésiastique, de fermer les facultés théologiques dans les universités d’Etat, ou de faire disparaitre les crucifix dans les classes.
 
Une position qui fait bondir les jeunes socialiste du Jura qui demande le retrait du texte dans un délais de sept jours, ou la démission pure et simple du comité directeur.
 
Un avis que partagent les Jeunes socialistes du canton de Neuchâtel. Les jeunes socialistes valaisans devraient à leur tour se prononcer dans le même sens.
 
Contacté, le président des jeunes socialiste suisse - Cédric Wermuth - n’a pas souhaité se prononcer pour l'instant sur ce sujet. Il estime qu'il s'agit avant tout d'une affaire interne. /fq
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.