Vol MH17 abattu: le missile BUK provenait de Russie (enquête)

Vol MH17 abattu: le missile BUK provenait de Russie (enquête)

Photo: Keystone

Pour les procureurs internationaux, le missile qui a détruit le vol MH17 en 2014 au-dessus de l'Est de l'Ukraine a été livré depuis la Russie. Le Boeing de la Malaysia Airlines avait été touché par un missile sol-air alors qu'il reliait Amsterdam à Kuala Lumpur.

Toutes les personnes à bord, au nombre de 298, dont une majorité de Néerlandais, avaient péri. 'Sur la base de l'enquête pénale, nous pouvons conclure que le vol MH17 a été abattu le 17 juillet 2014 par un missile BUK apporté du territoire de la Fédération de Russie et qu'après le lancer, le système a été réacheminé en Russie', a affirmé mercredi le parquet néerlandais lors de la présentation de ses premières conclusions.

Une enquête civile sur les causes de l'accident conduite par le Bureau néerlandais d'enquête (OVV) avait déjà conclu l'an dernier que l'avion de ligne avait été détruit par un missile BUK de fabrication russe lancé de l'est de l'Ukraine.

A l'époque de l'accident, le 17 juillet 2014, les forces gouvernementales ukrainiennes étaient engagées dans de violents combats avec les séparatistes pro-russes. Le Boeing 777 s'est disloqué en vol et ses débris ont été éparpillés sur plusieurs kilomètres dans des champs en territoire rebelle.

Moscou continue de nier

La Russie, qui nie toute implication directe dans le conflit ukrainien, rejette toute responsabilité dans l'accident. Une heure environ avant le début de la conférence de presse, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a annoncé que des enregistrements radar obtenus par l'armée russe démontraient que le vol MH17 n'avait pas été abattu par une roquette tirée depuis les territoires contrôles par les séparatistes prorusses.

'Ces données sont très claires. Sur ces données (ndlr, recensant l'activité au-dessus des zones tenues par les séparatistes), il n'y a pas trace de roquette. S'il s'agissait d'une roquette, elle n'a pu qu'être tirée d'un autre territoire', a-t-il dit.

En 2015, les Pays-Bas ont proposé la création d'un tribunal soutenu par les Nations unies pour traiter le dossier. Mais la Russie a opposé son veto au Conseil de sécurité.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.