Vladimir Poutine renfuse de rencontrer Recep Tayyip Erdogan à Paris

Vladimir Poutine refuse de rencontrer Recep Tayyip Erdogan à Paris

Photo: Keystone

Vladimir Poutine a refusé de rencontrer lundi à Paris Recep Tayyip Erdogan malgré l'insistance du président turc. Ankara va subir les sanctions économiques de Moscou après avoir abattu un bombardier russe à sa frontière avec la Syrie.

Près d'une semaine après l'intervention au-dessus de la frontière turco-syrienne de deux avions de chasse turcs F-16 pour descendre en flammes un bombardier Soukhoï-24 de retour de mission, la grave crise diplomatique entre la Russie et la Turquie ne connaît aucun signe de détente. Ankara refuse de s'excuser et maintient avoir agi légitimement pour protéger son espace aérien.

Alors que le corps du lieutenant-colonel Oleg Pechkov, pilote mitraillé par des rebelles syriens alors qu'il retombait en parachute, a quitté dans la matinée la Turquie pour être rapatrié, la fièvre anti-turque continue en Russie. Les médias d'Etat tirent à boulets rouges sur la Turquie, hier encore partenaire privilégié.

Parallèlement, les autorités russes peaufinent l'ensemble des sanctions économiques décrétées contre la Turquie, dont l'ampleur devrait être limitée mais l'impact réel.

Lundi matin, le Kremlin a catégoriquement exclu toute rencontre entre Vladimir Poutine et son homologue turc qui se trouvent tous deux au Bourget, près de Paris, pour participer au sommet sur le climat.

'Reconsidérer les sanctions'

'Aucun Premier ministre turc, aucun président, aucune autorité ne s'excusera', a maintenu lundi le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

Répétant que la Turquie n'avait 'aucunement l'intention d'avoir une escalade' avec la Russie, M. Davutoglu a appelé Moscou à 'reconsidérer' ses sanctions économiques. Il a souligné que ces mesures elles étaient 'contraires' aux intérêts de la Turquie comme de la Russie.

De son côté, la France a mis en garde lundi la Russie après des frappes aériennes contre des zones turkmènes, en Syrie. Paris a souligné qu'il ne pouvait 'y avoir aucune équivoque possible quant aux objectifs poursuivis'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.