Une trentaine de civils tués par des frappes à Alep

Une trentaine de civils tués par des frappes à Alep

Photo: Keystone

Au moins 31 civils ont péri vendredi dans des frappes du régime syrien sur les quartiers rebelles de la métropole d'Alep et ses environs. L'armée syrienne préparerait également une offensive contre l'Etat islamique (EI) dans la province de Rakka.

Il s'agirait des raids les plus violents depuis une dizaine de jours sur Alep. 'Outre dix civils tués dans des bombardements sur un bus sur la route du Castello, au nord-ouest d'Alep, 21 autres ont péri dans des frappes sur plusieurs quartiers dans l'est de la métropole depuis l'aube', a indiqué une source au sein de la défense civile.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a confirmé des frappes 'intenses' de l'armée syrienne sur la route du Castello, seul axe permettant un contact avec l'extérieur pour les zones tenues par les rebelles. Bilan: au moins 8 civils tués, selon l'OSDH.

'La route du Castello est de facto coupée car tout mouvement est visé, que ce soit celui des bus ou des passants', a déclaré Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH. 'Cela veut dire que les quartiers rebelles sont devenus totalement assiégés', a-t-il dit. Il estime que le régime veut montrer aux civils des zones rebelles 'que leur seule porte de sortie sont les quartiers sous son contrôle'.

Ex-capitale économique de la Syrie, la ville d'Alep est divisée entre des quartiers tenus par les rebelles à l'est et des quartiers contrôlés par les forces gouvernementales à l'ouest. Des tirs de roquettes visant les quartiers tenus par le gouvernement ont également fait des blessés vendredi, a précisé M. Rahmane.

Offensive près de Rakka

Par ailleurs, l'armée gouvernementale syrienne préparerait une offensive contre l'EI dans la province de Rakka, dans le nord du pays, a rapporté vendredi un quotidien proche du régime syrien.

Le quotidien libanais al Akhbar précise que l'objectif premier de l'état-major syrien est la ville de Tabqa, sur la rive du lac Assad, où l'EI s'est implantée en 2014. La ville n'est située qu'à une heure de route de Rakka, dont l'EI a fait sa capitale en Syrie.

Cette possible offensive de l'armée syrienne pourrait se heurter aux opérations des rebelles de l'alliance des Forces démocratiques syriennes (SDF), soutenus par les Etats-Unis. 'L'armée syrienne, précise le journal al Akhbar, ne veut 'pas laisser la région entière aux mains des alliés des Américains'. Le journal indique encore que cette nouvelle opération de l'armée du régime n'a pas pour but d'aller jusqu'à la ville de Rakka 'dans les prochaines semaines'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.