Un vol EgyptAir entre Paris et Le Caire disparaît des écrans radar

Un Airbus d'EgyptAir disparaît en mer: aucune hypothèse exclue

Photo: Keystone

L'Airbus A320 d'EgyptAir, qui a disparu dans la nuit de mercredi à jeudi entre Paris et Le Caire, s'est abîmé en mer Méditerranée, a déclaré le président français François Hollande. Aucune hypothèse n'est exclue, y compris celle d'un acte terroriste.

Le premier ministre égyptien, Cherif Ismaïl, a déclaré qu'il était trop tôt pour avancer la moindre explication, y compris celle d'un attentat comparable à celui qui a provoqué l'an dernier la chute d'un avion russe peu après son décollage d'Egypte, tuant 224 personnes. Mais son ministre de l'aviation civile, Cherif Fathi, a dit pour sa part que l'hypothèse d'un acte terroriste était plus probable que celle d'une défaillance technique.

Les Etats-Unis et la France se sont associés aux recherches, Paris dépêchant sur la zone un Falcon 50 de reconnaissance, jusqu'alors assigné à la mission européenne de lutte contre le trafic illicite de migrants en Méditerranée. La marine française devait également envoyer un avion plus grand, un Atlantique 2, et un navire de patrouille.

L'examen par les Etats-Unis des images par satellite n'a pour l'instant montré aucune trace d'explosion en vol, ont indiqué de nombreuses sources autorisées à Washington. A Paris, le parquet a ouvert une enquête sur la disparition du vol MS804.

Chute rapide

'Les informations que nous avons pu recueillir () nous confirment, hélas, que cet avion s'est abîmé et s'est perdu', a dit François Hollande. 'Aucune hypothèse n'est écartée, aucune n'est privilégiée.' Une cellule de crise a été mise en place à Paris et à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, duquel il avait décollé à 23h09.

A Athènes, le ministre grec de la défense a expliqué que l'appareil avait viré à 90 degrés à gauche avant de faire un tour complet sur la droite. L'avion est ensuite rapidement tombé de 37'000 à 15'000 pieds (de 11'470 à 4650 mètres) avant de disparaître des radars, a-t-il précisé.

L'A320 transportait 56 passagers, sept membres d'équipage et trois agents de sécurité égyptiens. Parmi les passagers, dont deux nouveau-nés et un enfant, figuraient 30 Égyptiens, 15 Français, et des ressortissants de dix autres pays, a précisé EgyptAir.

EgyptAir a précisé sur Twitter que le contact avait été perdu à 02h30 alors que l'appareil se trouvait à 280 km de la côte égyptienne et qu'il devait atterrir à 03h15. 'Il n'y avait rien d'anormal', a déclaré à Reuters Ahmed Adel, vice-président de la compagnie.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.