Un nouveau groupe d'experts demandé sur la Corée du Nord

Un nouveau groupe d'experts demandé sur la Corée du Nord

Photo: Keystone

Le régime nord-coréen doit répondre de ses crimes contre l'humanité. Deux ans après un rapport de la Commission d'enquête resté sans effet, un groupe d'experts a été demandé lundi à Genève pour réfléchir à un mécanisme juridique et de recherche de la vérité.

Ce groupe serait constitué de trois personnes, a indiqué devant le Conseil des droits de l'homme le rapporteur spécial de l'ONU Marzuki Darusman. Il sera chargé d'établir un cadre légal pour garantir la responsabilité des dirigeants nord-coréens, dont le numéro un Kim Jong-Un. Le bureau à Séoul du Haut Commissariat aux droits de l'homme continuera de son côté à rassembler des éléments sur le terrain.

M. Darusman, qui présentait son dernier rapport au Conseil, a aussi souhaité que la Cour pénale internationale (CPI) se penche sur le dossier. Mais aussi des poursuites par les pays limitrophes de Pyongyang ou toute autre Etat.

'La résolution de la communauté internationale à rechercher une responsabilisation pour les crimes perpétrés en Corée du Nord aura l'impact le plus important sur les vies des individus et pour les droits de l'homme en Asie', explique par ailleurs M. Darusman dans son dernier rapport.

Malgré les recommandations de la Commission d'enquête, les camps de détenus politiques subsistent. De même que la torture, la persécution contre les adeptes de religions, la sous-alimentation, des conditions de travail esclavagistes, la répression de ceux qui tentent de fuir ou les enlèvements. Les droits des citoyens sont rejetés.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.