Seize personnes tuées dans l'est de l'Ukraine

L'UE reporte ses sanctions contre la Russie

Photo: Keystone

L'UE a reporté lundi la mise en oeuvre de nouvelles sanctions contre la Russie, à l'approche d'un sommet attendu à Minsk sur un plan de paix visant à mettre fin à dix mois de guerre en Ukraine. Barack Obama a lui déclaré ne pas avoir décidé de livrer des armes à Kiev, Angela Merkel prévenant que ce conflit menaçait la paix en Europe, alors que les combats ont fait lundi au moins 20 tués

A la Maison-Blanche, les deux dirigeants ont mis en garde la Russie sur le fait qu'elle ne pouvait pas 'redessiner' par la force la carte de l'Europe. Mais il ont souligné que, dans le même temps, Washington ne cherchait pas à 'affaiblir' Moscou dans cette crise, la plus grave entre les deux puissances depuis la Guerre froide.

Pour aider l'Ukraine, la livraison 'd'armes défensives (à Kiev) est l'une des options envisagées. Mais je n'ai pas encore pris de décision', a dit M. Obama.

Son administration semble encline à livrer des armes à Kiev, au contraire de l'Allemagne et de la France qui y sont hostiles.

Initiative de paix franco-allemande

Cette question épineuse entre les Etats-Unis et l'Europe a été au coeur des discussions entre Barack Obama et Angela Merkel. La chancelière allemande a exposé également au président américain l'initiative de paix franco-allemande, présentée ces derniers jours aux présidents ukrainien et russe, Petro Porochenko et Vladimir Poutine.

Mme Merkel n'a pas caché son inquiétude sur le maintien de la 'paix en Europe', l'année du 70e anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale qui avait ravagé le Vieux continent.

'Laisser de la marge aux efforts diplomatiques'

Lundi, si l'UE a confirmé le principe de nouvelles sanctions, elle a reporté au 16 février leur entrée en vigueur. Cette mesure a été décidée 'pour laisser de la marge aux efforts diplomatiques', a expliqué une porte-parole de la Commission européenne.

Cette décision est intervenue à deux jours du sommet 'de la dernière chance' sur l'Ukraine auquel prendront part à Minsk, la capitale du Bélarus.

Selon des médias et des sources diplomatiques occidentales, le plan, pas dévoilé dans sa totalité, vise à faire appliquer les accords de paix conclus il y a cinq mois à Minsk et prévoit une plus large autonomie des régions rebelles. Il retiendrait la ligne de front actuelle et prévoirait une zone démilitarisée de 50 à 70 kilomètres de large le long de celle-ci.

Mais les autorités ukrainiennes ont maintes fois jugé inacceptable de retenir l'actuelle ligne de front. Les séparatistes occupent 500 kilomètres carrés supplémentaires par rapport à celle de septembre, lorsque avaient été signés les accords de Minsk.

Nouvelles victimes

Sur le terrain, le bilan des hostilités ne cesse de s'alourdir avec vingt nouveaux tués dont 11 civils, selon les chiffres donnés séparément lundi par Kiev et les rebelles.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.