Reprise des discussions entre toutes les parties prévue au Yémen

Reprise des discussions entre toutes les parties prévue au Yémen

Photo: Keystone

L'émissaire de l'ONU Jamal Benomar a annoncé que toutes les parties impliquées dans la crise au Yémen avaient accepté de reprendre les discussions lundi. Notamment les miliciens chiites qui se sont emparés du pouvoir.

Le chef de la milice chiite, 'Abdel Malek al-Houthi et toutes les parties politiques au Yémen ont accepté de reprendre le dialogue (...) demain', a déclaré dimanche M. Benomar.

Les miliciens chiites, dits Houthis, ont annoncé vendredi la dissolution du Parlement et l'établissement de nouvelles instances dirigeantes. Ils avaient poussé fin janvier à la démission le président Abd Rabbo Mansour Hadi et le Premier ministre Khaled Bahah, en renforçant leur emprise sur la capitale Sanaa.

Leur coup de force a été vivement dénoncé par les partis politiques yéménites, y compris par le parti de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, devenu un allié des Houthis, ainsi que par les monarchies du Golfe dont l'Arabie saoudite, par Washington et le Conseil de sécurité de l'ONU.

'Je souligne la nécessité pour tous les dirigeants politiques de prendre leurs responsabilités et de parvenir à un consensus pour surmonter l'impasse politique dans laquelle se trouve le pays', a lancé M. Benomar, en appelant à 'une solution pacifique'.

Plus tôt dimanche à Ryad, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait de son côté estimé que la situation 'se détériorait sérieusement' au Yémen et souhaité que le président Hadi soit rétabli dans ses fonctions. 'Il est important que nous soutenions pleinement le processus de dialogue', avait-il ajouté.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.