Quinze morts dans une explosion au Pakistan

Au moins quinze morts dans un attentat-suicide au Pakistan

Photo: Keystone

Un kamikaze a tué quinze personnes devant un centre anti-polio mercredi matin dans le sud-ouest du Pakistan. Il a pris pour cible une campagne de vaccination qui venait de démarrer dans l'un des derniers pays au monde où la maladie est endémique.

L'attentat a été revendiqué séparément par les talibans pakistanais et le Jundullah. Les deux mouvements sont proches. Mais seul le second a rallié la cause de l'Etat islamique (EI).

Douze des victimes sont des policiers, qui assuraient la protection du personnel de santé, a indiqué la police. Un membre des forces paramilitaires et deux civils ont également péri dans l'attentat.

Les policiers devaient accompagner les vaccinateurs à l'occasion de la troisième journée d'une campagne de vaccination contre la poliomyélite dans le Baloutchistan, province instable dont Quetta est la capitale.

'Je peux confirmer qu'il s'agit d'un attentat-suicide', a indiqué le ministre provincial des affaires intérieures du Baloutchistan, Sarfaraz Bugti, évoquant en outre 15 blessés, dont 7 dans un état grave.

Rumeurs

Le Pakistan et l'Afghanistan voisin sont les deux derniers pays au monde où la polio est toujours endémique, et des dizaines d'enfants touchés restent paralysés chaque année.

Les campagnes de lutte contre la maladie sont entravées par des attaques meurtrières récurrentes contre les équipes de vaccination, qui sont rarement revendiquées.

Des groupes islamistes militent contre le vaccin, faisant circuler des rumeurs selon lesquelles il contiendrait du porc ou viserait à rendre stérile la population musulmane.

Près de 100 morts depuis 2012

Les équipes de vaccination sont également accusées d'être des espions à la solde de l'Occident, surtout depuis que la CIA a organisé une fausse campagne de vaccination pour tenter de confirmer la présence d'Oussama Ben Laden à Abbottabad, au nord du Pakistan, où il a finalement été débusqué et tué par un commando américain en mai 2011.

Les attaques contre les équipes de vaccination se sont multipliées depuis la fin 2012, faisant près de 100 morts en comptant l'attaque de mercredi, principalement dans le nord-ouest et à Karachi, autre foyer de la maladie.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.