Proche-Orient: le gréviste de la faim Allan à nouveau dans le coma

Proche-Orient: le gréviste de la faim Allan à nouveau dans le coma

Photo: Keystone

Mohammed Allan, le gréviste de la faim palestinien qui défie les autorités israéliennes de son lit d'hôpital, a été plongé par ses médecins dans un coma artificiel. Ils ont pris cette décision en raison d'une nouvelle dégradation de son état, selon l'hôpital.

Le Palestinien de 31 ans a été placé dans ce coma mercredi avant que soit connue la décision de la Cour suprême ordonnant la suspension de sa détention sans inculpation et sans jugement, a dit une porte-parole de l'hôpital Barzilaï d'Ashkélon (ouest d'Israël) où il est hospitalisé. Il ignore donc cette décision.

Avant même son coma, les médecins avaient décrit Mohammed Allan comme perdant le contact avec son environnement. Le cerveau est atteint par deux mois de grève de la faim, avaient-ils dit sans se prononcer sur le caractère irréversible ou non de ces atteintes.

Mohammed Allan était sorti mardi d'un premier coma dans lequel il avait sombré en fin de semaine passée et dans lequel il avait été maintenu jusqu'à mardi.

Avocat défenseur de prisonniers palestiniens

Arrêté en novembre 2014, cet avocat à Naplouse et défenseur de prisonniers palestiniens, a débuté le 18 juin sa grève de la faim pour protester contre sa détention administrative.

Ce régime d'emprisonnement extrajudiciaire permet aux autorités israéliennes de détenir un suspect sans lui notifier d'inculpation pendant six mois renouvelables indéfiniment.

Les raisons précises de son arrestation n'ont jamais été publiquement claires. Israël le présente comme membre du Djihad islamique. Cette organisation, désignée comme terroriste par Israël, le décrit effectivement comme l'un des siens.

Son cas a mobilisé l'opinion palestinienne, dans un contexte déjà tendu. Il représente un casse-tête pour les autorités israéliennes, prises entre le souci de ne pas paraître céder à un quelconque chantage et le risque d'une nouvelle escalade de violence que pourrait provoquer sa mort.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.