Premiers résultats très serrés pour la présidentielle nigériane

Premiers résultats très serrés pour la présidentielle nigériane

Photo: Keystone

Les Nigérians, qui ont voté en masse et calmement ce week-end, attendaient lundi le résultat d'une présidentielle très disputée. Les premiers résultats partiels publiés sont très serrés entre le président sortant Goodluck Jonathan et son rival Muhammadu Buhari.

Selon les premiers résultats dans huit des 36 Etats nigérians et dans la capitale fédérale, annoncés lundi après-midi par des délégués de l'Inec, M. Buhari est pour l'instant donné vainqueur dans cinq Etats. M. Jonathan remporte le scrutin dans trois autres et dans la capitale fédérale.

M. Jonathan bénéficie cependant d'une légère avance en nombre de suffrages exprimés, moins de 20'000 voix pour l'instant. Au Nigeria, le vainqueur doit obtenir, outre la majorité des suffrages exprimés, au moins 25% des voix dans les deux tiers des 36 Etats de la fédération. Auxquels s'ajoute le territoire de la capitale fédérale, Abuja.

Inquiétude occidentale

Mais Washington et Londres ont fait part de leur inquiétude au sujet de 'possibles interférences politiques' dans le décompte des voix au niveau régional.

En marge des négociations sur le programme nucléaire iranien à Lausanne, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue britannique Philip Hammond ont estimé qu'il n'y a pas 'eu pour le moment de manipulation systématique du processus' électoral.

Ils ont cependant fait état d''indications inquiétantes que le processus de rassemblement des votes, pour être comptés, peut être sujet à des interférences politiques délibérées'. Ces craintes sont 'sans fondement', a rétorqué très rapidement la Commission électorale indépendante nigériane (Inec).

Prévenir la fraude

Face aux risques de violences postélectorales, l'Union africaine (UA) a appelé, dans un communiqué, à recourir 'aux moyens légaux existants au cas où il y aurait contestation des résultats' de ces élections. Selon elle, elles ont respecté 'les principes continentaux des élections démocratiques'.

Pour la première fois, les électeurs étaient identifiés par des lecteurs d'empreintes digitales, censés prévenir les fraudes des scrutins précédents. Les Nigérians se sont mobilisés massivement pour voter samedi. Mais 348 bureaux, sur 150'000, ont dû rouvrir dimanche à cause de problèmes de machines biométriques ou d'acheminement du matériel électoral, selon l'Inec.

Pour l'UA, 'les processus d'accréditation (identification biométrique des électeurs), de vote et de comptage (des bulletins) ont généralement été transparents'.

Troubles

Un couvre-feu a été imposé pour la nuit dans l'Etat de Rivers, dans le delta pétrolier du Nigeria (sud), suite à des troubles causés par l'annonce des résultats locaux de l'élection présidentielle, a annoncé le gouvernement de l'Etat.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.