Poursuite de l'offensive saoudienne contre les Houtis au Yémen

Les capacités aériennes de la rébellion neutralisées au Yémen

Photo: Keystone

La coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite a annoncé vendredi avoir neutralisé les capacités aériennes de la rébellion chiite des Houthis, selon son porte-parole, le général Ahmed Assiri. Cette nouvelle survient après deux jours de bombardements.

'Il n'y a eu aujourd'hui aucun mouvement de l'aviation yéménite' après que la coalition a 'détruit au sol les avions' de combat des rebelles et de leurs alliés jeudi au premier jour des raids, a-t-il ajouté.

La coalition, qui compte neuf pays arabes, a lancé dans la nuit de mercredi à jeudi une opération militaire contre les positions des Houthis et les sites militaires tenus par des unités de l'armée yéménite restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh.

Le porte-parole a précisé que la base aérienne d'Al-Anad, la plus importante du Yémen, avait été visée de nouveau vendredi. 'La piste a été bombardée pour empêcher les Houthis d'utiliser la base', située à 50 km au nord d'Aden, la principale ville du sud, a dit le porte-parole.

Mise en garde

Il a indiqué que 'des avions Apache et l'artillerie' de l'armée de terre saoudienne étaient intervenus vendredi contre des rebelles Houthis. Ces derniers ont procédé à 'des mouvements limités' dans le nord du Yémen, près de la frontière saoudienne.

'Un pont a été détruit pour couper l'approvisionnement' des rebelles, a-t-il ajouté. Il a invité les Yéménites à 's'éloigner des positions et des lieux de rassemblement des milices qui pourraient les utiliser comme des boucliers humains pour se protéger des frappes de la coalition'.

Interrogé sur le risque que les rebelles chiites prennent le contrôle d'Aden, dont le président Abd Rabbo Mansour Hadi a fait sa capitale provisoire après 'l'occupation de Sanaa', le général Assiri a répondu: 'Nous ferons ce qui est nécessaire pour protéger la légitimité' au Yémen. Il a annoncé que les Emirats arabes unis, membres de la coalition, avaient 'intensément' participé aux raids aériens au Yémen.

'Tempête décisive'

Depuis le début jeudi de l'opération 'Tempête décisive', 39 civils ont péri dans les frappes, selon ces responsables. Il n'était pas possible de confirmer ce bilan de source indépendante.

Dans sa première réaction aux raids, le chef des rebelles, Abdel Malek al-Houthi, a condamné une 'invasion'. Il a averti que les 'Yéménites ne vont pas rester sans réagir'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.