Policiers condamnés à 15 ans de prison pour meurtre à Johannesburg

Policiers condamnés à 15 ans de prison pour meurtre à Johannesburg

Photo: Keystone

La justice sud-africaine a condamné jeudi à quinze ans de prison huit policiers reconnus coupables du meurtre en 2013 d'un chauffeur de taxi mozambicain. La victime avait été traînée sur la chaussée par un fourgon de police.

Le juge Bert Bam, à la Haute Cour de Pretoria, a qualifié l'attitude des policiers de 'barbare et totalement inacceptable'. Ce fait divers qui a eu lieu à Daveyton, dans la banlieue de Johannesburg, avait suscité l'indignation dans le monde, grâce à une vidéo amateur qui montrait le supplice infligé au chauffeur de taxi.

'Les images parlent d'elles-mêmes: (...) tirer un individu derrière un véhicule est totalement inutile, illégal et absolument injustifiable', a dit le juge mercredi.

'Mais ce qui rend l'attitude (des policiers) encore plus répréhensible est l'attaque lâche qu'ils ont commise en cellule sur un homme sans défense et déjà gravement blessé', a-t-il poursuivi, en référence aux coups portés au jeune Mozambicain de 27 ans après le supplice de la fourgonnette.

En février 2013, le chauffeur de taxi avait été menotté, attaché et traîné au sol par un véhicule de la police à Daveyton, après une altercation avec la police à propos d'un stationnement gênant. Le jeune homme était mort en cellule des suites de ses blessures.

Arguments 'improbables'

En août 2015, les huit policiers jugés pour sa mort avaient été reconnus coupable de meurtre. Ils encouraient une peine minimale de quinze ans de prison.

Au procès, ils ont affirmé que le chauffeur de taxi avait résisté durant son arrestation et les avait insultés. Le chauffeur du fourgon de police a lui assuré de ne pas savoir que l'homme était accroché derrière le véhicule quand il a démarré. Des arguments que le juge a rejetés, jugeant ces affirmations 'improbables'.

La police sud-africaine a commis de nombreuses bavures ces dernières années. Elle est gangrénée par un manque de professionnalisme, attribué notamment à la présence de dirigeants inexpérimentés ou corrompus.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.