Pluies torrentielles au Japon: une ville envahie par les flots

Pluies torrentielles au Japon: une ville envahie par les flots

Photo: Keystone

Des pluies torrentielles continuaient de s'abattre jeudi sur le Japon, faisant déborder des cours d'eau et provoquant des glissements de terrain. Dans l'est du pays, les eaux d'une rivière en furie ont rompu les digues et envahi la ville de Joso.

La chaîne publique NHK a montré la rivière Kinugawa lâchant une gigantesque vague à travers une partie de cette ville de 65'000 habitants, située à 60 km au nord de Tokyo. L'eau s'est engouffrée à grande vitesse dans la large et profonde brèche creusée dans la rive herbue, détruisant maisons et voitures et montant jusqu'aux étages des habitations.

Des hommes et des femmes juchés sur des toits ou des balcons faisaient de grands gestes désespérés pour appeler à l'aide. Des hélicoptères s'activaient pour les sauver.

Plusieurs personnes disparues

Selon les médias nippons, plusieurs personnes étaient portées disparues à travers le pays après le passage du typhon Etau qui a charrié des pluies diluviennes à travers le pays.

Quelque cent mille personnes ont été évacuées jeudi dans l'est du Japon. Huit cent mille autres personnes ont reçu comme recommandation d'évacuer à la suite d'un avis de précipitations inhabituellement importantes.

La télévision a montré des hélicoptères recueillant des habitants juchés sur les toits de maisons et un couple de personnes âgées assis sur un toit avec leurs chiens.

'Danger immédiat'

Certains secteurs ont reçu en 48 heures plus du double des précipitations normalement enregistrées au cours de tout le mois de septembre, cela en raison du passage de la tempête tropicale Etau sur la partie centrale de Honshu, l'île principale de l'archipel nippon.

'Ces intempéries sont d'une ampleur que nous n'avons encore jamais connue et elles présentent un danger immédiat', a averti un responsable de l'agence nationale de météorologie, appelant la population à être 'très vigilante'. 'Le danger de glissements de terrain est extrêmement important', a-t-il aouté.

Il est tombé 600 mm de pluie dans la région de Joso et les services météorologiques prévoyaient qu'il devait tomber au moins 200 mm de plus sur certains secteurs de l'est du Japon, dont la préfecture de Fukushima, avant que le déluge prenne fin vendredi.

Ces précipitations ont également eu pour effet de déverser dans l'océan de l'eau contaminée par la radioactivité à proximité de la centrale de Fukushima dévastée par le tsunami de 2011, selon un porte-parole de la compagnie d'électricité Tepco.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.