Otages de l'EI: le Japon juge les négociations « dans une impasse »

Plusieurs décapitations, dont celle d'un second otage japonais

Photo: Keystone

Le groupe Etat islamique (EI) a exécuté ce week-end un second otage japonais enlevé en Syrie. Tokyo a aussitôt qualifié d'ignoble cet acte condamné par la communauté internationale. La Jordanie s'est dit 'déterminée à tout faire' pour sauver la vie d'un pilote jordanien aux mains des djihadistes et menacé de mort.

L'EI a de plus revendiqué dimanche la décapitation d'un officier de police et de deux soldats irakiens. Ces décapitations ont été revendiquées sur un site internet et un compte Twitter de partisans de l'EI.

Les photos publiées montrent l'égorgement avec une machette d'un homme, présenté comme un lieutenant-colonel. Les yeux bandés, il est à genoux devant des hommes armés.

Sur d'autres images, on voit un djihadiste masqué décapitant un homme en treillis, décrit comme un soldat irakien capturé. Le texte précise qu'un deuxième militaire a été décapité, mais sa mort n'est pas documentée. L'authenticité des photos n'a pu être vérifiée de façon indépendante.

'Acte de terrorisme ignoble'

Le Japon a juré qu'il ne céderait pas face au terrorisme, après la diffusion d'un enregistrement attribué à l'EI annonçant la décapitation d'un deuxième ressortissant japonais. 'Nous en sommes outrés et condamnons (cet acte) avec la plus grande fermeté', a déclaré le porte-parole du gouvernement nippon, Yoshihide Suga.

Il a jugé 'hautement probable' l'authenticité de la vidéo relatant l'exécution de l'homme identifié comme étant le journaliste Kenji Goto, enlevé l'automne dernier en Syrie.

'C'est un acte de terrorisme ignoble contre lequel je suis très en colère', a renchéri le premier ministre Shinzo Abe, visiblement ému. 'Le Japon est fermement résolu à prendre ses responsabilités en lien avec la communauté internationale pour combattre le terrorisme', a-t-il ajouté.

L'EI avait déjà annoncé il y a une semaine avoir tué un premier otage japonais, Haruna Yukawa, capturé en août en Syrie.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.