Obama et Netanyahu saluent la solidité des liens Etats-Unis/Israël

Obama et Netanyahu saluent la solidité des liens Etats-Unis/Israël

Photo: Keystone

Le président américain Barack Obama et le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont insisté lundi sur la solidité des liens entre leurs deux pays. Il s'agissait de leur première rencontre depuis octobre 2014 et l'accord du 14 juillet sur le nucléaire iranien.

En recevant M. Netanyahu dans le Bureau ovale, M. Obama a salué 'le lien extraordinaire' existant entre Israël et les Etats-Unis. Son hôte a de son côté jugé que cette rencontre était l'occasion de renforcer 'l'amitié, qui est forte, et l'alliance, qui est forte', entre les deux pays.

Le président américain a souligné qu'il entendait évoquer lors de cet entretien la mise en place de l'accord sur le nucléaire iranien, soulignant que 'le profond désaccord' avec ce dernier sur ce sujet n'était 'un secret pour personne'.

Nouvel accord militaire

La mésentente personnelle entre les deux hommes, qu'ils ne prennent plus la peine de cacher, s'est encore approfondie depuis la signature de cet accord. La Maison Blanche avait très mal pris le fait qu'en mars, le leader de la droite israélienne vienne courtiser les républicains lors d'un discours devant le Congrès sur la menace iranienne.

Le principal point des discussions devrait porter sur un nouvel accord militaire pour les dix années à venir. Selon la presse israélienne, M. Netanyahu pourrait demander que l'aide militaire de Washington passe de plus de trois milliards de dollars à cinq milliards. Il s'agirait pour Israël d'être mieux armé face aux risques que l'accord avec Téhéran fait peser sur lui.

Violences condamnées

'Comme je l'ai souvent dit, la sécurité d'Israël est l'une de mes priorités en termes de politique étrangère', a assuré M. Obama. Martelant sa conviction que l'Etat hébreu a non seulement le droit mais aussi l'obligation de se défendre', il a vivement condamné 'les violences palestiniennes contre des citoyens israéliens innocents'.

Depuis le 1er octobre, cette nouvelle vague de violences a fait 75 morts côté palestinien, dont un Arabe Israélien, et dix côté israélien. Et dans la nuit de dimanche à lundi, l'armée israélienne a lancé un raid aérien dans la bande de Gaza contre le Hamas, après un tir de roquette vers le sud d'Israël.

Solution à deux Etats

De son côté, M. Netanyahu a affiché sa détermination à trouver une solution au conflit israélo-palestinien. 'Nous n'avons pas abandonné nos espoirs de paix, nous ne le ferons jamais', a-t-il lancé, affirmant son engagement en faveur d'une solution à deux Etats, avec 'un Etat palestinien démilitarisé qui reconnaisse l'Etat juif'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.