Népal: le bilan s'alourdit à 3218 morts et 6538 blessés (police)

Les sinistrés fuient après le drame qui a fait plus de 4000 tués

Photo: Keystone

Des centaines de personnes tentent de fuir Katmandou, la capitale du Népal dévastée par le séisme qui a fait plus de 4000 morts. L'ONU a promis une aide humanitaire massive aux sinistrés et la Suisse tente toujours de contacter des dizaines de ses ressortissants.

Les rescapés du tremblement de terre se ruaient en masse sur les produits alimentaires et les stations-service pour faire des réserves, redoutant des pénuries. Les craintes de maladies ont également émergé parmi les dizaines de milliers d'habitants ayant perdu leur logement et contraints de camper dans des parcs.

Des familles se tassaient dans des cars, certains assis sur le toit, et dans des voitures pour rejoindre leur village d'origine et constater les dégâts. De leur côté, munies d'équipements spéciaux et accompagnés de chiens renifleurs, les équipes humanitaires débarquent à l'aéroport de la capitale où des Népalais tentaient de trouver un vol.

Aide suisse attendue

Le Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU prépare une opération 'massive' d'aide et espère envoyer au plus vite un premier avion chargé d'aide alimentaire, a annoncé une de ses porte-parole à Genève. Les Etats-Unis vont apporter au total dix millions de dollars d'aide, selon le secrétaire d'Etat John Kerry.

La Suisse a renoncé à envoyer des chiens, pas adaptés à cet environnement de boue, a expliqué le délégué du Conseil fédéral à l'aide humanitaire Manuel Bessler. Les experts dépêchés dimanche ont été rejoints par un autre, avant l'arrivée d'un huitième expert mardi.

Bilan plus lourd redouté

Le tremblement de terre, le plus meurtrier en 80 ans au Népal, a fait 4010 tués et plus de 7500 blessés dans ce pays, selon un bilan diffusé par le service de gestion des catastrophes du ministère népalais de l'Intérieur. Certains n'excluent pas que la catastrophe ait fait plus de 5000 tués. Plus de 90 personnes ont par ailleurs péri en Inde et en Chine.

Aucun Suisse ne figure parmi pour l'heure parmi les victimes, a précisé le chef du Centre de gestion de crises du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), Ralf Heckner.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.