Mineur de 15 ans inculpé et écroué en France pour projet d'attentat

Mineur de 15 ans inculpé et écroué en France pour projet d'attentat

Photo: Keystone

Un adolescent de 15 ans soupçonné de projeter un attentat et interpellé mercredi dans le XXe arrondissement de Paris a été mis en examen vendredi. Il a été placé en détention provisoire.

Ce lycéen scolarisé à Paris a été inculpé pour association de malfaiteurs terroristes en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes, a indiqué une source judiciaire.

Les investigations menées à ce stade sur le jeune arrêté mercredi dessinent le profil d'un lycéen inconnu des services antiterroristes, qui suivait sa scolarité normalement.' 'C'était un des meilleurs de sa classe. Il voulait avoir des hyper bonnes notes pour faire plaisir à ses parents', a témoigné un de ses camarades.

Devant les enquêteurs toutefois, l'adolescent, né en Egypte, a montré une autre facette, reconnaissant avoir été en contact avec le propagandiste Rachid Kassim sur la messagerie cryptée Telegram, selon une source proche de l'enquête. L'exploitation de son téléphone a fait ressortir des éléments montrant qu'il était prêt à passer à l'acte, d'après cette même source.

Quatre adolescents, tous soupçonnés d'avoir projeté des attaques, ont été interpellés en une dizaine de jours par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), qui avait repéré le suspect sur les réseaux sociaux.

Réseau de propagande

Tous étaient en contact par le biais de Telegram avec ce djihadiste français Rachid Kassim, membre du groupe Etat islamique et basé dans la région syro-irakienne, selon des sources policière et judiciaire. Les enquêteurs s'intéressent de près au réseau tissé par cette figure du djihad français, âgée de 29 ans. Selon eux, il a inspiré, de manière plus ou moins directe, plusieurs attaques meurtrières ou tentatives d'attentats djihadistes ces derniers mois en France.

Son influence virtuelle apparaît aussi en filigrane dans les projets d'attentats d'un commando de femmes arrêté la semaine dernière après la découverte d'une voiture chargée de bonbonnes de gaz en plein coeur de Paris.

Menace 'maximale'

Ces arrestations interviennent alors que, selon le Premier ministre Manuel Valls, la menace terroriste est 'maximale' en France, touchée depuis 2015 par une série d'attentats qui ont fait 238 morts.

Trente-sept mineurs sont actuellement inculpés dans des enquêtes antiterroristes, dont 14 sont détenus (11 garçons et 3 filles), selon une source judiciaire.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.