Migrants bloqués sous la pluie à la frontière gréco-macédonienne

Grèce: 1500 migrants pénètrent sans encombre en Macédoine

Photo: Keystone

Plus de 1500 migrants, surtout des Syriens qui étaient bloqués dans un no man's land à la frontière gréco-macédonienne, ont pénétré sans encombre samedi en début de soirée en Macédoine, a rapporté un journaliste. Les policiers macédoniens étaient toujours sur place.

Dans la journée, ces policiers avaient tenté d'empêcher une première vague d'un millier de réfugiés d'y pénétrer. Ils les ont chassés à coups de matraque et en lançant des grenades assourdissantes. Mais ils n'ont pas réagi lorsque les clandestins qui souhaitent parvenir en Europe occidentale sont passés.

Plus de 2000 personnes se trouvaient depuis jeudi dans cette zone frontalière, située entre le village grec d'Idomeni et la ville macédonienne de Gevgelija, où elles ont passé la nuit de vendredi à samedi. Les forces spéciales de la police macédonienne y sont déployées depuis jeudi pour tenter d'endiguer le flux migratoire.

Des centaines d'autres y ont afflué durant la matinée en provenance du port grec de Thessalonique.

Direction la gare

Les migrants qui ont réussi à franchir la frontière se sont dirigés vers la gare ferroviaire de Gevgelija. C'est de là que partent des trains de façon organisée vers la localité de Tabanovce, dans le nord de la Macédoine, à la frontière avec la Serbie.

Samedi après-midi, quelque 2000 migrants se trouvaient à la gare, selon une journaliste de l'AFP. Des membres des organisations humanitaires leur distribuaient des vivres.

Pendant des semaines, la Macédoine a toléré l'entrée massive de migrants sur son territoire en provenance de la Grèce, mais le gouvernement de Skopje a décrété jeudi l'état d'urgence et dépêché dans la zone frontalière des forces spéciales de police et l'armée pour contenir ce flux. Le Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés a prié le gouvernement macédonien de rouvrir la frontière.

Quelque 42'000 migrants, dont plus de 7000 enfants, sont arrivés depuis le 19 juin en Macédoine, avait précisé vendredi le gouvernement macédonien. Les autorités grecques ont enregistré pour leur part l'arrivée dans leur pays depuis janvier de quelque 160'000 migrants, en provenance surtout des zones de guerre en Syrie, en Afghanistan ou en Irak.

Arrestations en Turquie

De son côté, la police turque a arrêté 435 migrants en majorité syriens qui tentaient de rejoindre l'île grecque de Mytilène depuis la ville d'Ayvacik, dans la région de Marmara (nord-ouest), a annoncé samedi l'agence officielle Anatolie.

Trois Turcs soupçonnés d'être les passeurs ont été placés en garde à vue, avant d'être présentés à un juge, a précisé l'agence Anatolie. Selon la législation turque, ils encourent une peine de prison de huit ans. Deux embarcations, deux bateaux à moteur et un grand nombre de gilets de sauvetage ont été saisis par la police au cours de l'opération.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.