Maltraitance d'enfants: l'ONU accuse l'Etat islamique

Maltraitance d'enfants: l'ONU accuse l'Etat islamique

Photo: Keystone

Des membres de l'Etat islamique vendent des enfants irakiens comme esclaves sexuels et en tuent d'autres en les crucifiant ou en les enterrant vivants, dit le Comité des droits de l'enfant, un organisme de l'ONU. Des mineurs sont de plus en plus souvent utilisés par le groupe pour commettre des attentats-suicides.

Ils servent également à jouer le rôle d'informateurs ou de boucliers humains, poursuit le comité dans un rapport. Ils sont alors chargés de protéger des installations des bombardements de la coalition emmenée par les Etats-Unis.

'Nous sommes vraiment très préoccupés par la torture et le meurtre de ces enfants, tout particulièrement ceux qui appartiennent à des minorités, mais pas seulement', a déclaré une experte, membre du comité, Renate Winter. Des enfants membres de la communauté Yazidi ou de la communauté chrétienne font partie des victimes, a-t-elle dit.

Handicapés mentaux

'Nous avons des informations sur des enfants, en particulier des enfants déficients mentaux, qui sont utilisés comme kamikazes, très probablement sans leur propre consentement', a-t-elle également souligné.

Le comité des Nations unies a dénoncé 'l'assassinat systématique d'enfants appartenant à des minorités religieuses ou ethniques par des membres de l'organisation de l'Etat islamique'. Il évoque plusieurs cas d'exécutions de masse de garçons, ainsi que des décapitations, des crucifixions et des ensevelissements d'enfants vivants.

Tués par des frappes de l'armée

Il souligne par ailleurs que de nombreux enfants ont été tués ou grièvement blessés dans des frappes aériennes ou des bombardements imputés à l'armée irakienne. D'autres ont succombé à la déshydratation, à la faim ou à la chaleur.

L'Etat islamique est responsable de violences sexuelles systématiques, ainsi que d'enlèvement et d'asservissement sexuel d'enfants. 'Les enfants des minorités ont été capturés dans beaucoup d'endroits, vendus sur des marchés avec sur eux des étiquettes portant des prix, ils ont été vendus comme esclaves'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.