Les pro-russes ne montrent aucun signe de trêve, selon Kiev

Ukraine: les combats font rage juste avant le cessez-le-feu

Photo: Keystone

Le président ukrainien Petro Porochenko ainsi que les séparatistes prorusses de l'Est se sont dits prêts à l'instauration du nouveau cessez-le-feu, prévu dès ce soir à minuit. Mais sur le terrain, les combats se poursuivaient autour des villes stratégiques de l'Est, dont celle de Debaltseve.

Le dirigeant de la république séparatiste de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko, a signé en fin d'après-midi un décret stipulant l'introduction du cessez-le-feu. Ce texte autorise toutefois les rebelles à riposter à des tirs 'contre les infrastructures militaires et civiles de la République populaire de Donetsk'.

A quelques heures de l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, rien ne semblait indiquer que les belligérants comptaient cesser les combats. L'armée ukrainienne a fait état de 120 attaques au cours des dernières 24 heures.

Debaltseve en feu

Les combats se concentrent toujours autour de Debaltseve. Un responsable régional pro-Kiev a déclaré que les rebelles étaient en train de détruire la ville, noeud ferroviaire entre les capitales séparatistes de Donetsk et Lougansk. Les forces ukrainiennes y sont quasiment encerclées.

'La ville est en flammes', a dit Natalia Karabouta, responsable du département de la santé de Debaltseve. 'Les gens viennent sous les obus se cacher dans des caves de l'hôpital (...) Il n'y a plus de médicaments, plus d'eau, ni d'électricité'.

Contrôle de Marioupol

Au moins 14 personnes - huit militaires ukrainiens et six civils - ont été tuées au cours des dernières 24 heures. Fait rare, le centre du bastion rebelle de Donetsk a été bombardé samedi. Deux personnes ont péri dans ces bombardements.

Les combats se sont aussi intensifiés aux environs du port stratégique de Marioupol, sur les bords de la mer d'Azov, où un civil a été tué. La prise de Marioupol serait une étape clé pour établir un pont terrestre entre la Russie et la Crimée, péninsule ukrainienne annexée en mars 2014.

L'accord conclu jeudi à Minsk prévoit l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu dimanche à 00h00, un retrait des armes lourdes de la ligne de front et une zone tampon de 50 km sous contrôle de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.