Les libéraux de Justin Trudeau remportent les législatives

Les libéraux de Justin Trudeau remportent les législatives

Photo: Keystone

Le Parti libéral de Justin Trudeau a remporté une victoire éclatante aux législatives lundi au Canada, mettant un terme à une décennie de pouvoir conservateur. 'Je serai le premier ministre de tous les Canadiens', a lancé dans la nuit un Justin Trudeau souriant.

L'ampleur de la victoire permet aux libéraux de disposer d'une large majorité avec 184 sièges (résultats non définitifs) sur les 338 de la Chambre des communes à Ottawa. Cette majorité va leur permettre de mener une politique basée sur leur plateforme électorale, avec l'objectif de replacer le Canada sur l'échiquier mondial.

Pour les conservateurs, la défaite est avant tout celle de leur chef, Stephen Harper. Réélu à Calgary, il a cependant annoncé qu'il quittait la direction du parti. En gardant leurs bastions à l'Ouest, les conservateurs ont obtenu 99 sièges. Ils sont désormais la deuxième force politique devant les sociaux-démocrates du NPD et leurs 44 sièges.

Volonté de changement

Les Canadiens ont été un peu plus nombreux à voter pour ce scrutin, signe d'une volonté d'un véritable changement. Le taux de participation dépassait légèrement les 68% contre 61% il y a quatre ans. Réunis dans un grand hôtel montréalais, les partisans de Justin Trudeau ont laissé éclater leur joie à mesure que la victoire se dessinait.

A quelques centaines de mètres, les mines étaient tristes chez les sociaux-démocrates. Leur leader Thomas Mulcair les a remerciés en assurant qu''un nouveau chapitre s'ouvre' pour le parti avec maintenant 'des racines dans tous les coins du pays'.

Deux ans après avoir pris les rênes des libéraux, Justin Trudeau a relevé un parti laminé aux dernières législatives, entachés par les scandales et les conflits d'intérêt. Rien ne laissait prévoir au début de la campagne qu'il s'imposerait avec une aisance et une assurance peu communes pour ses premiers débats télévisés.

Récession et réfugiés

Il va ainsi retrouver, un peu plus de 30 ans après, la résidence du premier ministre à Ottawa où il a passé toute son enfance quand son père Pierre Elliott Trudeau en était le locataire. Justin Trudeau a patiemment mené sa campagne en gardant une ligne claire, caressant la classe moyenne avec des promesses de baisse d'impôts en allant taxer les plus riches.

Au plan économique, pour faire face à une récession sur les six premiers mois de l'année, en raison de la chute des prix du pétrole, Justin Trudeau a promis de relancer l'activité avec un programme d'infrastructures et des emplois à la clé.

Autre moment important de la campagne, la crise des réfugiés en Méditerranée avec une offre immédiate des libéraux d'accueillir 25'000 Syriens avant la fin de l'année. Le nouveau chef de gouvernement a aussi promis de ne plus participer, au sein de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, aux frappes aériennes contre le groupe Etat islamique.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.