Les forces ukrainiennes se retirent de Debaltseve

Chute de la ville de Debaltseve, évacuée par l'armée ukrainienne

Photo: Keystone

Les forces gouvernementales ukrainiennes ont commencé à se retirer de la ville stratégique de Debaltseve, dans l'est de l'Ukraine, face à l'assaut mené par les séparatistes prorusses. Un entretien téléphonique doit avoir lieu en soirée entre François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine et Petro Porochenko.

Les rebelles prorusses ont infligé un nouveau revers aux autorités de Kiev, forçant l'armée ukrainienne à abandonner après des combats acharnés Debaltseve, verrou stratégique pour le contrôle de l'est du pays. Après une lourde défaite à Ilovaïsk en août dernier et la chute de l'aéroport de Donetsk en janvier, il s'agit du troisième déboire militaire pour les forces gouvernementales en dix mois de conflit.

L'offensive des séparatistes avait été lancée mardi, au troisième jour de la nouvelle trêve arrachée la semaine dernière à l'issue des négociations marathon à Minsk entre les dirigeants allemand, français, russe et ukrainien.

Conférence téléphonique

Devant l'évolution du rapport de forces, François Hollande, Angela Merkel, Petro Porochenko et Vladimir Poutine doivent se parler mercredi soir lors d'une conférence téléphonique à quatre, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement français Stéphane Le Foll.

Il a aussi affirmé que l'accord de Minsk sur l'Ukraine n'était 'pas mort' et que le gouvernement français ferait 'tout pour faire vivre cet accord'.

L'Allemagne a elle condamné la capture de la ville, 'très néfaste pour les espoirs de paix'. L'Union européenne a aussi dénoncé la prise de Debaltseve, qui constitue une 'claire violation du cessez-le-feu', et mis en cause Moscou.

Chars et artillerie russe

Le président ukrainien et les pays occidentaux ont notamment déclaré que l'assaut mené par les rebelles avait été appuyé par les chars, l'artillerie et les soldats de l'armée russe. Moscou dément avoir envoyé des forces pour combattre dans cette zone.

L'armée ukrainienne a déploré la mort de 22 soldats et a dénombré 150 blessés dans les combats de ces derniers jours à Debaltseve, a annoncé l'état-major général des forces armées, cité par l'agence de presse Interfax. Les séparatistes affirment de leur côté que 153 soldats ukrainiens se sont rendus.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.