Les forces kurdes reprennent sept villages dans le nord de l'Irak

Les forces kurdes reprennent sept villages dans le nord de l'Irak

Photo: Keystone

Les combattants kurdes d'Irak ont repris sept villages à l'Etat islamique (EI) dans le nord du pays, a annoncé vendredi la coalition menée par les Etats-Unis. Le groupe de djihadistes 'continue de perdre des combattants et des chefs à un rythme élevé'.

Depuis le 26 août, les peshmergas appuyés par les frappes aériennes de la coalition 'ont repris le contrôle de plus de 200 kilomètres carrés' de terrain près de la ville de Tuz, au sud de Kirkouk, selon la coalition. Les avions ou drones de la coalition ont mené 25 frappes au total pour appuyer cette offensive.

Sur les autres principaux points d'affrontements avec l'EI, la situation est plus statique, a indiqué un porte-parole du commandement américain au Moyen-Orient (Centcom).

A Ramadi, le chef-lieu de la province sunnite d'Al-Anbar (ouest) tombé en mai entre les mains des djihadistes, les forces irakiennes continuent leur opération d'isolement de la ville, tentant de couper ses accès. 'Cela reste un combat difficile', a déclaré le colonel Patrick Ryder, le porte-parole du Centcom.

'Défis difficiles' pour les forces irakiennes

A Baïji, sur l'axe stratégique Bagdad-Mossoul où des combats acharnés durent depuis des mois. Les forces irakiennes 'continuent de tenir leurs positions' dans l'immense raffinerie de la ville, a-t-il indiqué. Dans la ville même, l'EI 'a repris un peu de terrain', mais 'a payé un prix très lourd pour cela', a-t-il dit.

D'une manière générale, les Irakiens 'font face à des défis difficiles à certains endroits', mais en même temps l'EI est sous pression pour allouer ses ressources, a précisé le porte-parole.

En Syrie, des images de satellite confirment la destruction du temple de Baalshamin dans la cité antique de Palmyre. L'institut des Nations unies pour la formation et la recherche (UNITAR) a comparé des images de satellite du site prises le 26 juin et le 27 août.

'Nous confirmons la destruction du bâtiment principal, mais les colonnes autour semblent avoir été moins touchées', a écrit l'UNITAR. L'acte, revendiqué par l'EI, a suscité de vives condamnations internationales.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.