Les Sud-Africains dans la rue pour dire non au racisme

Les Sud-Africains dans la rue pour dire non au racisme

Photo: Keystone

Plusieurs milliers de personnes ont défilé jeudi à Johannesburg pour marquer leur rejet de la xénophobie. Les violences de ces dernières semaines contre les immigrés africains en Afrique du Sud ont suscité l'indignation à travers le continent.

'Nous, Sud-Africains, sommes désolés de ce qui est arrivé', a expliqué l'évêque pentecôtiste Dulton Adams. 'Ce jour est un grand jour pour nous pour dire un énorme 'Non à la xénophobie'', a-t-il ajouté. Pour Anna Sibiya, une manifestante, 'ces attaques n'ont aucun sens. Nous devons être unis, et être une seule Afrique.'

Message pour le monde

Devant la foule, David Makhura, chef du gouvernement provincial du Gauteng (la région de Johannesburg et Pretoria), l'a assuré: 'Nous allons vaincre la xénophobie comme nous avons vaincu l'apartheid'. 'Cette marche est un message important pour le monde, pour l'Afrique (...) pour montrer que l'Afrique du Sud est un pays de paix pour tous', a-t-il ajouté.

Depuis fin mars, une nouvelle vague d'attaques xénophobes, à Durban et dans la capitale économique Johannesburg, a fait au moins sept morts, mais sans doute davantage. Les violences ont réveillé le souvenir des émeutes anti-étrangers de 2008 (62 morts) et ont abîmé l'image de la patrie de Nelson Mandela, icône de la lutte anti-apartheid.

Peur des agressions

La manifestation, à laquelle participaient aussi des immigrés chinois, a traversé plusieurs quartiers dont le très cosmopolite Hillbrow, où vit une forte communauté africaine: coiffeurs nigérians, vendeurs à la sauvette mozambicains, restaurants éthiopiens. Acclamant les marcheurs depuis les balcons, des résidents criaient 'Vive l'Afrique !' et prenaient des vidéos.

Raid policier dans un township

Accusée d'inertie face aux attaques xénophobes à répétition depuis 2008, l'Afrique du Sud a finalement décidé cette semaine d'utiliser l'armée et de conduire des descentes de police préventives. Dans la nuit de mercredi à jeudi, police et armée ont lancé un raid contre un foyer de travailleurs dans le township d'Alexandra, l'un des plus mal famés de Johannesburg.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.