Le petit Ashya King n'a plus de cellules cancéreuses

Le petit Ashya King n'a plus de cellules cancéreuses

Photo: Keystone

La tumeur au cerveau du petit Britannique Ashya King est 'neutralisée'. L'enfant avait été sorti clandestinement par ses parents d'un hôpital anglais en 2014 pour aller suivre un traitement en République Tchèque, ce qui avait déclenché une véritable chasse à l'homme.

'La tumeur est totalement neutralisée. Elle ne contient (plus) de cellules cancéreuses grâce à la protonthérapie', a déclaré l'avocat espagnol de la famille d'Ashya King, Juan Isidro Fernandez Diaz. 'Il doit encore faire de la rééducation, mais il se rétablit très bien', a-t-il assuré, indiquant que l'enfant pouvait marcher et manger.

Dans son édition de lundi, le tabloïd britannique 'The Sun' se montre beaucoup plus catégorique, affirmant que le petit garçon de cinq ans 'n'a plus de cancer'. 'C'est une nouvelle incroyable. Nous sommes absolument enchantés', a confié au 'Sun' le père d'Ashya, Brett.

'Nous en sommes très heureux même s'il est prématuré d'évaluer cette information d'un point de vue médical', a de son côté déclaré Iva Tatounova, directrice de la stratégie du Proton Therapy Centre (PTC) de Prague. Ashya y avait reçu le traitement de protonthérapie à l'automne dernier.

Traitement moins agressif

Une véritable chasse à l'homme avait été lancée au mois d'août après que les parents du petit garçon l'avaient fait sortir clandestinement d'un hôpital de Southampton (sud de l'Angleterre) pour l'emmener en Espagne, où ils possèdent une maison.

Les autorités britanniques estimaient qu'ils avaient mis la vie de leur enfant en danger. Les parents voulaient que leur fils bénéficie d'un traitement moins agressif et plus ciblé que celui proposé en Angleterre.

Interpellés, les parents d'Ashya avaient passé quatre jours en prison en Espagne, avant d'être libérés. Ils ont ensuite emmené leur fils à Prague, où il a suivi trente séances de protonthérapie au PTC.

Ce traitement consiste à détruire les cellules cancéreuses en les irradiant avec un faisceau de protons, focalisé sur les lésions et épargnant ainsi les tissus sains. Il n'est pas disponible en Grande-Bretagne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.