Le père du petit Syrien noyé est rentré à Kobané inhumer sa famille

Le petit Syrien noyé a été inhumé à Kobané

Photo: Keystone

Le petit Syrien Aylan Kurdi, dont le corps a été retouvé échoué sur une plage turque, a été enterré vendredi à Kobané, a rapporté un journaliste sur place. Il a été inhumé avec son frère aîné Galip et leur mère Rehan, en présence de son père.

La photographie du petit corps allongé d'Aylan Kurdi, trois ans, sur le sable, vêtu d'un t-shirt rouge et d'un pantalon bleu, a provoqué des messages de sympathie et des réactions d'indignation venus du monde entier.

Ce simple cliché est venu résumer la tragédie des migrants qui, depuis des mois, fuient leurs pays en Afrique, au Proche-Orient ou en Asie pour rejoindre l'Europe afin d'échapper à la guerre et à la misère.

'Martyrs de Kobané'

En pleurs, son père Abdullah Kurdi a assisté à l'enfouissement des corps au cours d'une 'cérémonie des martyrs' à Kobané, une ville a forte majorité kurde à la frontière turque. Il a souhaité que le décès de ses proches encouragerait les pays arabes à venir en aide aux réfugiés syriens.

'Je veux que les gouvernements arabes, pas les pays européens, voient (ce qu'il est arrivé) à mes enfants et en leur nom, qu'ils apportent leur aide', a-t-il dit dans une vidéo diffusée sur le site internet d'une radio locale.

Un long convoi avait accompagné le père depuis le site balnéaire de Bodrum (sud-ouest) où a eu lieu le drame jusqu'à la frontière syrienne.

Arrestation lancée auparavant

Le père d'Aylan a raconté jeudi comment ses fils de trois et cinq ans ainsi que leur mère avaient péri, avec neuf autres réfugiés syriens, dans le naufrage de leur embarcation en pleine nuit alors qu'ils tentaient de rallier l'île grecque de Kos, porte d'entrée vers l'Union européenne.

'Je tenais la main de ma femme. Mais mes enfants m'ont glissé des mains', a raconté jeudi le père à l'agence de presse turque Dogan. Le corps du petit Aylan a été découvert mercredi gisant sur une plage de Bodrum.

Après le naufrage qui a décimé la famille Kurdi, la police turque a arrêté jeudi quatre passeurs présumés, tous de nationalité syrienne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.